Urban Creature I Human Nature 

Double residency (Brussels - Brno) 

Jan Šrámek (CZ) & Mariia Timofeeva (BE)

Vernissage I 18.03.2022 > 19:00 - 22:00

Exhibition I 19.03.2022 - 07.04.2022

@ Grafik I Avenue Louis Bertrand 30 - 1030 Brussels

Jan Šrámek, illustrateur et professeur à la Faculté des Arts (FAVU) de Brno (CZ), vient une semaine à Bruxelles pour créer une série sur l'architecture de l'Expo 58 et son impact sur la culture visuelle tchèque. De son côté, Mariia Timofeeva (BE), illustratrice et graphiste à Bruxelles, se rend à Brno pour trouver l'inspiration à la frontière entre les forêts magiques et la ville vibrante et capture les rencontres entre l'homme et l'animal. 

 

L'exposition est organisée par Leticia Sere (Grafik) et rendue possible par le Centre tchèque à Bruxelles, Faculté des beaux-arts de l’Université de technologie de Brno (VUT) de Brno et le ministère de la Culture tchèque. Elle fait partie du festival Picture 2022.

 

Jan Šrámek  I “Impact of Expo 58 on Czech visual culture” 

 

À propos de l'exposition

L’exposition universelle de 1958 à Bruxelles a marqué la culture visuelle tchécoslovaque d’une manière significative. Le pavillon tchécoslovaque y a remporté le prix « l’étoile d’or », et treize autres prix importants dans la compétition internationale. Après une courte période de réalisme socialiste forcé, les artistes, designers et architectes tchécoslovaques ont poursuivi la tradition d’avant-guerre. De l’architecture et la typographie des livres à la conception de produits, le « style bruxellois » a ensuite influencé toutes les facettes de la culture visuelle tchécoslovaque. 

Le restaurant de l’Expo 58, conçu par František Cubr, Josef Hrubý et Zdeněk Pokorný est l’un des derniers vestiges de l’exposition tchécoslovaque à Bruxelles. Faisant à l’origine partie du pavillon tchécoslovaque, le bâtiment a ensuite été déplacé à Prague et sert aujourd’hui de siège à une agence de publicité. Associées symboliquement à Bruxelles, les séries d’illustrations de restaurant de l’Expo 58 constituent le point de départ du projet et présentent l’architecture tchécoslovaque de la seconde moitié du XXe siècle.

 

À propos de l'illustrateur

Artiste visuel, illustrateur et professeur. Diplômé de la Faculté des beaux-arts de l’Université de technologie de Brno (VUT), il y dirige actuellement l’atelier vidéo avec Martin Mazanec. Dans son art, il collabore souvent avec l’artiste Veronika Vlková. 

Auteur d’illustrations et co-auteur des publications Apolenka from Blueprints (2020), To je metro, čéče! (2019), Prague Visions(2017), Special circumstances (2016), Pioneers and Robots (2016), Stručný glosář letenský (2016), It's not enough to build houses(2015), Lost perspective (2013). Ses œuvres ont été présentées dans des galeries et des festivals à Londres, New York, Amsterdam, Séoul, Péking etc. En 2014, il a participé à la réalisation du pavillon tchèque à la Biennale d’architecture de Venise. Puis, en 2017 et 2020, il a remporté le prix Czech Grand Design dans la catégorie de l’Illustrateur de l’année. Les illustrations pour le livre To je metro, čéče! ont été sélectionnées pour une exposition de prestige à La foire du livre de jeunesse de Bologne 2020 et ont fait partie de la 1ere édition de festival Picture ! à Bruxelles à l’automne 2019.

www.behance.net/vjkolouch

@jan_sramek_kolouch

 

Mariia Timofeeva  I “Polyphonie(s)”

 

À propos de l'exposition

Depuis longtemps l’homme et l’animal partagent les mêmes territoires. Le monde animal est à la fois omniprésent et décidément absent dans la ville. Les zones de contact, les espaces verts, sont perçus comme décor. Ce travail est une manière poétique de refaire connaissance avec le monde vivant de l’espace urbain, approcher les habitants de la ville (humains et animals), sensibiliser notre œil pour saisir la multitude de manières d’être vivant. Ces rencontres imaginaires, ces polyphonies urbaines sont inspirées par les observations de l’artiste lors de ses marches et balades en Belgique et en Tchéquie et sont mises en images dans une série de dessins en techniques mixtes.

 

À propos de l'illustrateur

Si elle est née à Lyon, Mariia Timofeeva a grandi un peu plus au nord. À Perm, en Russie, où règnent le froid et les ours polaires, elle étudie les langues, la littérature et les civilisations étrangères. Mariia s'est ensuite tournée vers le journalisme et s'est formée au graphisme avant d'atterrir à Bruxelles pour poursuivre ses études à Saint-Luc et à La Cambre. Aujourd'hui, elle travaille en tant qu'illustratrice et graphiste freelance, mais aussi dans la presse. Elle puise son inspiration dans les mythes et légendes, ses racines métissées, la littérature, la poésie et la beauté des poules. Dans ses créations, elle utilise également sa propre expérience et veille à créer un lien personnel avec le sujet qu'elle explore. Elle s'intéresse aux notions de mémoire, de souvenir, de rêve, aux origines de l'image et de l'écriture. Mariia crée des scènes qui révèlent sa fascination pour le monde de la magie et du chamanisme. Portés par la naïveté sous-jacente de son travail, nous découvrons un univers charmant où personnages et nature sont synonymes de force vitale.

@masha_fee


Curated and hosted by

  • Grafik.brussels @grafik1030 - Curator : Leticia Sere

 

Powered by

EXPO_58_Restaurant.jpg
8425cc47-d43d-46c8-bb22-9bb94b3c85a1.JPG
Screenshot 2022-02-22 at 11.31.19.png